Ajoutez ce site à vos favoris Page d'accueil Plan du site Contactez-nous Recommander ce site Identifiez-vous Retrouvez notre fil info RSS
 
Observatoire Chrétien de l'Entreprise et de la Société L'OCHRES exerce une mission d'observation des problèmes économiques et sociaux, particulièrement de ceux qui relèvent des interactions entre l'entreprise et la société.

Observatoire Chrétien de l'Entreprise et de la Société

L'OCHRES exerce une mission d'observation des problèmes économiques et sociaux, particulièrement de ceux qui relèvent des interactions entre l'entreprise et la société.

 
 
 
 
 
 

Actualités

Commentaires sur les événements du 4 ème trimestre 

(de décembre 2016 à février 2017)

 

 

 

La  vulgarité, la  radicalité  transgressive  et l’imprévisibilité du nouveau président américain  ébranlent  la communauté internationale  et particulièrement la France et l’Europe. Situation inédite  de la part de la première puissance mondiale, alors même que la planète  regorge de menaces et de dérèglements de toutes sortes. Les critiques proférées par Trump contre l’OTAN sont inquiétantes car, au-delà de la contestation  classique du fardeau financier pesant sur les USA, c’est le principe de l’assistance militaire  en cas d’agression qu’il a  semble-t-il  remis en cause. Son entourage s’est efforcé de nuancer voire  de corriger le propos ; mais qu’en est-il exactement ? Ses  attaques  contre l’UE et son  bruyant soutien au Brexit font penser à un représentant de commerce qui déploierait beaucoup d’énergie à dénigrer les produits de ses concurrents.

 

Sa décision de fermer la frontière aux ressortissants de sept pays musulmans a été invalidée par un juge fédéral, ce qui symbolise en quelque sorte  le mécontentement d’une grande partie de la  société américaine  devant les embardées et les  dangereuses outrances du 45è président. Et que dire de ses discours qui ressemblent trop à des feuilletons américains et dans lesquels il n’hésite pas à falsifier des réalités ? Sa décision de ne pas vendre ses parts du groupe familial (ce qui n’a pas convaincu l’Office of Government Ethics) et celle de réexaminer la réglementation financière (pourtant minimaliste) mise en place après la crise de 2007 donnent un visage peu amène  au slogan  America First !

 

En Grande-Bretagne, le parlement n’a pas eu de mal à voter la loi pro Brexit que la cour suprême avait demandé pour  consacrer le referendum. La seule certitude maintenant est que  l’UK  sortira de l’UE de façon « dure », sans qu’on sache réellement ce que cela signifie…  La capacité de nuisance de la Russie s’est à nouveau exprimée, cette fois par des cyber attaques  notamment contre la candidate démocrate de l’élection américaine. Les manifestations contre la corruption  en Roumanie et en Corée du sud (scandale Samsung,  s’ajoutant à  l’éviction de la présidente du pays) montrent, parmi d’autres événements,  que les gens, lorsqu’ils ont la liberté de le faire, rejettent des pratiques longtemps tolérées ou cachées.

 

 On apprend que le Maroc a interdit la fabrication et la vente de la burqa ; d’autres pays suivront-ils cet exemple ? Par un léger détour de la pensée, n’y a-t-il pas quelque  similitude entre un vêtement cachant le visage et ces voitures aux vitres opaques qui peuplent nos rues ?

 

La coalition militaire contre Daesh marque des points en Irak. Difficile de savoir quelle est exactement la situation et quelles sont les conséquences  des reprises de territoires.

 

En France, la loi d’extension du délit d’entrave à l’IVG aux  sites dits de « désinformation » porte atteinte à la liberté d’expression , dès lors que, par sa formulation  floue, elle  peut aboutir  à assimiler  toute description de l’acte d’avorter  à  des allégations mensongères. Le Conseil constitutionnel a été saisi.

 

La campagne présidentielle poursuit son chemin chaotique, semé d’embuches et de surprises. Les divisions internes qui fragilisent , à des degrés différents, le  PS et  le parti  LR  offrent un  (théâtre de ) boulevard  au candidat Macron  dans sa marche antisystème aux allures de boulangisme en col blanc. L’incroyable périple judiciaro-familial du candidat Fillon fait peut-être de celui-ci, à ses dépens,  le personnage principal  de la campagne ; au point de voler la vedette à la chef du FN, autre champion patenté du hors système ? Il y  a beaucoup de tensions et de crispations dans cette campagne. Si certains se gargarisent de  promesses de VIè République, n’est-ce pas plutôt un retour à la IV è qui nous pend au nez ?

 

Alors que la croissance en France n’a été que de 1,1 % en 2016,  que les mutations technologiques sont en passe de révolutionner (raréfier ?) le  travail, et que des franges entières de la population  décrochent,  les débats électoraux  paraissent parfois bien loin des réalités.

 

Le gouvernement  a renoncé à évacuer la ZAD de ND des Landes. On suppose que cela résulte d’une analyse pertinente des risques. Quoi qu’il en soit, l’état de non droit gagne du terrain et ce n’est pas bon signe.

 

Le pape quant à lui  a tranché dans cette sombre querelle interne à l’ordre de Malte dont on  n’a pas bien perçu tous les tenants et aboutissants.

 

Antoine Sebaux

 

 

 

 

 

 
Dernière modification : 24/03/2017