Ajoutez ce site à vos favoris Page d'accueil Plan du site Contactez-nous Recommander ce site Identifiez-vous Retrouvez notre fil info RSS
 
Observatoire Chrétien de l'Entreprise et de la Société L'OCHRES exerce une mission d'observation des problèmes économiques et sociaux, particulièrement de ceux qui relèvent des interactions entre l'entreprise et la société.

Observatoire Chrétien de l'Entreprise et de la Société

L'OCHRES exerce une mission d'observation des problèmes économiques et sociaux, particulièrement de ceux qui relèvent des interactions entre l'entreprise et la société.

 
 
 
 
 
 

L’entrepreneur de PME face à l’embauche des jeunes

INTERVENTION DE XAVIER BOUTHILLON - Réunion des capteurs du 9 avril 2016

 

Xavier Bouthillon est l’ancien dirigeant d’une entreprise de BTP de 300 salariés en Ile-de-France, Paris Ouest, qu’il a transmise à ses enfants. Il s’occupe aujourd’hui pour aider sa fille de la gestion d’un centre équestre (7 salariés) adossé à un restaurant (7 salariés). Dans l’entreprise de BTP, l’apprentissage se passe assez bien car sur les chantiers, il règne une autodiscipline, les équipes ne tolèrent pas ceux qui ne veulent pas travailler. Son expérience est toute autre au centre équestre et il est formel : il n’embauchera plus d’apprenti. Certains ont fait du tort au centre équestre auprès des clients du fait de leurs retards ou de leur comportement inadapté. La réglementation est beaucoup trop contraignante : les apprentis n’ont même pas le droit de porter du fumier, ils coûtent plus cher que les diplômés de la filière, il est impossible de les licencier. Il en va de même pour l’hôtellerie. Il existe des aides financières mais ce n’est pas la bonne solution.

Dans l’entreprise de BTP,  X. Bouthillon explique qu’il a volontiers recruté des diplômés de l’Université plutôt que des Grandes écoles : moins arrogants, payés moins chers, capables de se former très rapidement, surtout s’ils ont eu au préalable une expérience malheureuse…

 
Dernière modification : 18/06/2017