logo-ochres

 

Observatoire Chrétien de l'Entreprise et de la Société

L'OCHRES exerce une mission d'observation des problèmes économiques et sociaux, particulièrement de ceux qui relèvent des interactions entre l'entreprise et la société.

 
 
 
 
 
 
 

Résultats du trimestre

Baromètre social chrétien N°76
Synthèse des résultats et des commentaires – 3ème trimestre 2019

 

Le nombre de réponses au questionnaire s’élève à 22 dont 17 avec commentaires.

 

Deux sujets ont principalement retenu l’attention :

 

- Le projet de loi sur la PMA

- La survenance de l’écologie au premier rang des préoccupations des Français

 

A noter qu’un capteur regrette une fois de plus que la plupart des événements choisis soient négatifs au regard des valeurs chrétiennes : « Ne pourrions-nous pas être plus à l’écoute des signes positifs ? ».

En fait, en examinant les réponses, on constate que 4 évènements ont été jugés positifs et 4 ont été jugés négatifs .

 

En classant les événements par ordre de poids donné par les capteurs, nous avons :

 

1. Le projet de loi sur la P.M.A. : Cet évènement a été cité 17 fois avec un poids de 41. Les appréciations sont unanimement négatives ou très négatives en réalité (-1,65) et en conséquences (-1,76)) .

Tous les commentaires sont également très négatifs. Ce projet « illustre à l’absurde le dévoiement du progrès dans une fuite en avant techniciste, au mépris de principes humanistes fondamentaux » puisqu’il s’agit de « fabriquer des enfants sans père ». « Cela va contribuer à l’éclatement des valeurs liées à la famille traditionnelle ». « Nous allons tout droit vers la GPA et vers l’eugénisme, ce qui débouchera sur la gestation artificielle et le meilleur des mondes de Huxley ». Ce projet « fait entrer notre société dans le transhumanisme en déconnectant la procréation de sa réalité incarnée. Il favorise la création d’une communauté conjugale d’exclusion de l’homme. Il a pour effet de mettre au premier rang la satisfaction d’un désir de maternité quel qu’en soit le prix pour l’enfant à naître, ce qui n’est pas acceptable ».

Plusieurs parlent de régression sur le plan humain et anthropologique dont les conséquences à long terme (mise en cause de la filiation) peuvent être considérables. Plusieurs soulignent que les études des conséquences psychologiques, mais aussi sociales et économique ont été bâclées. « Les droits supposés des individus ont caché la responsabilité collective et le souci du bien commun ». La Sécurité sociale doit-elle financer les désirs individuels non médicaux ? interroge un capteur.

Un capteur fustige la procédure suivie pour cette réforme : « On est en train de faire du théâtre. On nous dit qu'on consultera, puis on ne fait rien, puis on dit qu'on a consulté « les personnes représentatives » et que, mis à part quelques personnages sans importance, tout le monde était d'accord ».

Un commentaire est toutefois plus nuancé, voyant dans la discussion du projet l’occasion d’une réflexion collective et approfondie.

 

2. L’écologie reconnue comme préoccupation majeure de la société française : cité 15 fois avec un poids de 31 et une appréciation presque unanimement positive, en réalité (+1,13) plus qu’en conséquences (+1,00).

Les commentaires sont positifs mais restent pondérés. « Cette prise de conscience est une condition nécessaire mais pas suffisante pour une politique de sauvegarde du climat et de la biodiversité, que personne n’a encore vraiment explicitée ». « On n’a pas assez réfléchi aux causes (l’idéologie du progrès scientifique, l’extension des inventions techniques), ni aux conséquences (qui ne sont pas d’abord l’avenir de la planète mais l’avenir de l’espèce humaine sur la planète) de la modification du climat. »

« Qu’on s’en réjouisse ou qu’on le critique, ce phénomène est assurément irréversible. Il va donc peser de plus en plus sur les priorités et le choix politiques. Or les décisions en la matière sont particulièrement complexes, les adaptations des productions et des comportements forcément lentes »

Plusieurs capteurs soulignent que la lutte contre les atteintes à la nature rejoint les préoccupations du Pape François et que les chrétiens doivent donc lire les événements actuels à la lumière de Laudato Si qui prône l’écologie intégrale. « L’Eglise a sur ce sujet un quart d’heure d’avance ». Mais pour un autre, « si la réduction des déchets, le recyclage, la protection des espèces menacées sont des progrès urgents, l’échec de l’illusoire lutte contre le réchauffement climatique débouchera sur la gestion mondiale de l’émigration climatique ».

Divers commentaires mettent en garde contre les excès de cette préoccupation nouvelle « porteurs à leur tour de déséquilibres et de nature à nuire au but recherché » et appellent à changer nos comportements. « Il est important d’aller résolument de l’avant mais de garder mesure. En ce domaine il n’y aura pas de changement durable tant qu’il n’y en aura pas eu en chacun sur le plan de son équilibre de vie, notamment spirituel ». « Comment d’ailleurs chaque personne se sent-elle impliquée et change ses habitudes ? A l’occasion de l’Ascension de cette année, la France a battu, et de très loin, son record de bouchons (1340 km), montrant des comportements très éloignés des valeurs chrétiennes : respect de l’opinion d’autrui, liberté, dialogue, bienveillance ».  « On ne peut pas se contenter en la matière de discours généreux, …il faut également accepter les contraintes liées à ce changement de paradigme et la modification de nos habitudes personnelles que cela implique ».

 

3.  Les institutions britanniques en difficulté sur la question du Brexit : cet évènement a été cité 10 fois, avec un poids de 18. Il est évalué de façon négative (-1,00 en réalité, -0,80 en conséquences).

Les commentaires sont très négatifs évoquant « le naufrage de la démocratie moderne ». « Cette situation est révélatrice de ce qui arrive quand des dirigeants et des parlementaires font passer l’intérêt de leur propre camp avant la recherche de solutions raisonnables aux conflits qui émaillent inévitablement la vie politique nationale ou internationale. Elle me paraît aussi démontrer les limites de la procédure référendaire… ». « Elle traduit un sentiment d’égoïsme et de repli qui fait reculer la solidarité européenne ». « Les pantalonnades du Brexit sont lamentables et l'attitude du PM conservateur montre qu'il s'agit de créer des incidents, de briser l'unité de l'UE, de ne pas payer sa part… ».

Toutefois, pour un capteur, cet événement montre que l’Europe est plus résiliente qu’on ne le croit. Et pour un autre, cette situation, en elle-même bien embarrassante, « a un côté rassurant. Elle met en évidence qu’il y a une forme de sagesse diffuse qui vient de l’histoire. Des personnalités clivantes, persuadées qu’elles ont à elles seules la solution, qui n’hésitent pas à caricaturer les faits ou manipuler des statistiques, sont au fond inopérantes ». Le capteur cite Cameron, Boris Johnson, Renzi, Salvini, Netanyahu … « Il faudrait que tout le monde se calme et applique la bonne doctrine de Queuille:. .« il n’y a pas de problème si difficile qu’une absence de solution ne puisse résoudre ».

 

4.  Le risque d’escalade entre l’Iran et les Etats-Unis : cité 8 fois avec un poids de 18. Les appréciations sont très négatives en réalité, et en conséquences (-1,25).

Les commentaires s’inquiètent de cette situation, très dangereuse, qui menace la paix et va à l’encontre du bien commun. L’un d’eux évoque la responsabilité des Etats-Unis « devenus un pays imprévisible et mené de manière aberrante, recherchant en permanence le combat singulier ». Toutefois, la probabilité d’un conflit armé long lui paraît plutôt faible.

 

5. Les manifestations à Hong-Kong : retenu par 10 capteurs, vient en quatrième place, avec un poids de 17 ; il donne lieu à des appréciations plutôt positives en réalité (+0,80), et davantage en conséquences (+1,10).

Les commentaires y voient un combat de jeunes pour leur liberté avec beaucoup de courage et de volonté, qui témoigne de leur attachement à la démocratie, « face au Big Brother chinois qui ôte des points de sociabilité par reconnaissance faciale ». Un capteur y voit « un symbole de la façon dont, envers et contre tout, on peut tenir dans la durée » et en fait un exemple pour le mouvement des gilets jaunes ou celui des jeunes écologistes.

Les avis sont partagés quant à l’issue du conflit : pour certains la position de la Chine sur la scène internationale l’empêche, pour le moment, d’imposer de façon brutale son autorité. Mais pour un autre, un nouveau Tien An Men est probable.

 

Les autres évènements ont recueilli un nombre plus restreint d’appréciations ou bien n’ont pas été retenus :

 

6.  L’amélioration en France des paramètres de l’emploi et de l’activité : citée 2 fois avec un poids de 3. Les appréciations sont évidemment positives en réalité, et en conséquences (+1,50).

Un commentaire très positif voit dans ce retournement un très grand progrès au regard de la pensée sociale chrétienne et s’étonne que les médias en parlent peu. « Les entreprises s’étaient engagées dans le cadre du CICE à créer un million d’emplois ; on s’est plu à les morigéner par presse interposée ; or elles l’ont fait ».

 

7.  La justice italienne libère la capitaine du navire qui avait débarqué des immigrés sans autorisation: Cité 1 fois avec un poids de 1, et avec une appréciation  positive en réalité et en conséquences (-1,00).

Un seul commentaire, positif. Le capteur voit dans cet événement, comme aussi dans l’avènement de l’écologie et l’amélioration des paramètres économiques, le signe que Dieu a entendu notre prière et qu’il nous a répondu dès aujourd’hui.

 

8.  En lançant le Libra, Facebook s’arroge une prérogative de souveraineté : Retenu 1 fois avec un poids de 1 et une appréciation négative en réalité en conséquences. (-1,00)

 Pas de commentaire.

 

9. L’échec du vote de la neutralité carbone en 2050, les pays de l’est ayant voté contre et 10.  Le blocage par la France de l’accord « Mercosur » :  ces évènements n’ont pas été retenus.

 

C. Robert - F. Malrieu

 

 

 
Dernière modification : 13/10/2019