logo-ochres

 

Observatoire Chrétien de l'Entreprise et de la Société

L'OCHRES exerce une mission d'observation des problèmes économiques et sociaux, particulièrement de ceux qui relèvent des interactions entre l'entreprise et la société.

 
 
 
 
 
 
 > DOSSIERS > Paix et développement
 

Paix et développement

Actualités

Décryptage du discours du pape François à Nagasaki (24 novembre 2019)  

Dans son bref discours de Nagasaki, le 24 novembre 2019, consacré aux armes nucléaires et de destruction massive, le pape François a pris une position tranchée et nouvelle par rapport à ses prédécesseurs en condamnant à la fois leur usage et leur possession
 

Les contextes militaires au moment du discours du Pape à Nagasaki  

Par son discours de Nagasaki en novembre 2019, le pape François a marqué à sa manière les cinquante ans du TNP (Traité de non-prolifération nucléaire) en appelant à un sursaut de conscience devant une situation qui, selon lui, mais aussi selon d’autres observateurs, dont le SIPRI, autorité reconnue sur ce sujet, se dégrade depuis plusieurs années. Dans

Repères moraux pour une conscience chrétienne des questions de défense  

  Ils disent : Paix ! Paix ! Et il n’y a point de paix (Jr. 6,14) Dans les pages qui précèdent, on a essayé de présenter un tableau des réalités actuelles de la question de la guerre et des armes potentiellement destructrices. Dans ce contexte fortement évolutif, comme l’a d’ailleurs rappelé le Pape, l’humanité ne peut

Vision chrétienne de la dissuasion nucléaire française  

Depuis des milliers d’années, le principe des conflits a été « si vis pacem para bellum ».Les guerres et les conflits se sont succédés et n’ont jamais cessé …. la peur, la convoitise sont des facteurs permanents, l’absence d’une norme internationale absolue.. Avec l’arme nucléaire, tout change.

Donald Trump, les États-Unis et la question de la "gouvernance mondiale"  

Les premières décisions de Donald Trump, nouveau président des États-Unis, même si elles étaient annoncées, ont suscité et suscitent encore beaucoup d’interrogations et des mouvements d’opposition. Qu’elles posent problème à une partie de l’opinion américaine, alors que le Président a été tout récemment élu, dans les règles, c’est une question qui regarde

La crise syrienne remet-elle en cause les principes de la "guerre juste"?  

Telle est la question qui m’a été posée par l’OCHRES. Question légitime sans doute puisque, à la lecture par exemple d’un article du Monde, daté du 6 septembre, nous pouvons voir que la question d’une punition de Bachar Al-Assad après l’attaque chimique du 21 août « oppose les intellectuels » et que la « complexité de la situation syrienne

 
Dernière modification : 28/06/2019